SPECTACLE MUSICAL

AFFICHE PHÉNOMÈNE

Création en octobre 2016 

« Phénomène »,  spectacle sensoriel,  musical et surnaturel pour deux  mammifères humains, voix, électronique, objets sonores et instruments, électroacoustique.

« Nous sommes tous des animaux… A partir de ce postulat, Iris Lancery et Bruno Capelle créent une pièce musicale sensorielle déjantée où abondent le mystère, l’étonnement et le non sens. Pour interroger notre part animale, ils nous invitent à entrer de plain-pied dans la poésie, l’humour, la tendresse, la dérision, le merveilleux, le monstrueux aussi… Et nous y entrons, captivés par la voix d’Iris, par son accordéon, sollicités par le synthétiseur analogique de Bruno et ses objets sonores, nous y entrons parce que ces deux-là ne laissent quiconque passer à côté de leur spectacle, et que nous en faisons intimement partie !

« Nous voulons avec le public célébrer le règne animal, leur faire dresser les poils sur le corps, les voir sourire, les émouvoir, les faire vibrer… ». Un programme généreux, enthousiaste, sincère, où se mêlent chansons, musique électroacoustique, manipulation d’objets, performances burlesques, cut-up sonores… Avec pour point d’orgue et ultime objectif : « passer dans le public un souffle d’espoir et d’optimisme ».          Marlen Sauvage pour Scènes Croisées

Merci pour votre soutien: Résidences de création: Lycée Agricole de St Chély d’Apcher, dispositif « Nature sensible »: projet DRAC,DRAAF, de novembre 2015 à mars 2016. /   / la ville de Mende résidences en juin et aout 2016. /Scènes Croises de Lozère résidence à l’Atelier des Songes en avril 2016./ Première de « Phénomène » à l’Espace des Anges, à Mende, le 18 octobre 2016/ Merci aussi au Conseil Régional Occitanie.



création en 2013 « Musique… »

affiche _musique.._new

Une création pour voix et électroacoustique qui réunit la pratique vocale expérimentale d’Iris Lancery et l’univers intimiste et hypnotique de Bruno Capelle. Un dialogue humain-machine minimal aux frontières du langage, là où tous les êtres se comprennent encore. « Et si grâce à cette musique d’un folklore abstrait nous pouvons amener quelque uns à goûter la contemplation du défilement du temps qui passe, une bulle qui les ramène à leur intimité et leur imaginaire, nous serons heureux ». / A musical creation that combines Iris Lancery’s experimental vocal practice and Bruno Capelle’s intimist and hypnotic atmosphere and composition’s setting. A dialogue between human and machine until the language’s limits. Where everyone still understand one another. 

Pièce intégrale, enregistrée au GRM, Paris. Prise de son: Diego Losa (50mn) / Listen to the total piece, recorded at GRM studio by Diego Losa:
La scénographie est légère permettant de jouer dans des lieux et contextes différents, salles de concert, théâtres, auditoriums, galeries, musées… Les musiciens jouent assis. Soit, au niveau de l’auditoire, dans une semi-obscurité pour mettre l’accent sur l’écoute de l’auditeur (public installé confortablement, allongé, matelas, chaise longues); soit sur scène dans un contexte frontal de salle de concert avec éclairage étudié…Light staging for different contexts and venues, theaters, concert halls, galeries, muséums… The musiciens stay seated during concert. Either in a semi-darkness and confortable place for the public, (lying on mattresses, cushions or deckchairs); or on stage…                                        

MusiqueLaCour13MusiqueLaCour51

MusiqueLaCour78MusiqueLaCour9 MusiqueLaCour29MusiqueLaCour30 MusiqueLaCour100MusiqueLaCour91

Photos Concert Horizons Numériques. Sept 2012  VV

photos Nöt. pixbynot.com

affiche _musique.._new



« parallèle sonore «  en collaboration avec le compositeur électroacoustique Thomas Hilbert. infos/ écoute/dates de concert/ ici: http://parallelesonore.tumblr.com/

Un concert en deux temps:

« click sur on « poème électroacoustique de Iris Lancery (texte et voix) et Thomas Hilbert (musique  électroacoustique). La pièce interprétée live est diffusée sur un petit acousmonium (ensemble de 8 haut-parleurs répartis dans le lieu). Il existe une version audio de cette pièce en quadriphonie.

solo pour synthetiseur annalogique par Bruno Capelle.

Articles récents